« Visa pour Amsterdam » – Le journal de Steven Akoun

Actualités > International, Les actualités du réseau


Steven Akoun, designer industriel/produits, est le lauréat du « Visa pour Amsterdam ». En résidence pour 3 mois dans la capitale hollandaise, il travaille sur le développement de techniques innovantes avec des matériaux upcyclés. Un de ses objectifs est de collaborer avec des acteurs d’Amsterdam pour créer des objets surprenants mais fonctionnels en mousse de verre avec 100% de ressources recyclées.

Découvrez les récits de son séjour à Amsterdam, au fil des semaines. Ses expériences et ses rencontres :


Semaine 1

La semaine dernière, j’ai rencontré Caroline Prisse du studio de verre Van Tetterode pour discuter de la possibilité de travailler avec elles pour augmenter ma production plus tard pendant la résidence. Les machines sont grandes et variées et ils possèdent un savoir-faire dans le soufflage de verre. Ils ont 100 ans cette année !

J’ai acheté un four relativement petit sur Marketplaats.nl (équivalent de leboncoin) pour faire quelques premiers tests. Il marche vraiment bien ! Par contre, mes premiers tests n’étaient pas concluants. Ma théorie est que les grains de verre ne sont pas assez fins. J’ai reçu un tamis plus fin et j’ai mis de nouveaux tests au four. Nous verrons les résultats demain… J’ai également commandé un broyeur qui peut pulvériser des pierres en poudre ! Je l’ai commandé d’un fournisseur en Chine pour 150€. En attendant de le recevoir, je dois continuer à broyer à la main !

J’ai contacté un restaurant de fruits de mer qui s’appelle Mossel & Gin et ils semblent enchantés de me laisser recycler des coquilles d’huîtres en tant qu’agent moussant pour le verre. C’est un peu plus difficile d’obtenir du verre du centre de recyclage, mais je travaille encore dessus et je réfléchis à des alternatives telles que les bars et les boites de nuit. Actuellement, je me balade à WOW et à ISO à la recherche de bouteilles et contenants en verre.

Les ateliers de verre Van Tetterode
leboncoin.fr
J’ai fabriqué un cadre en bois pour la nouvelle maille à tamis plus fine

Semaine 2

Après plusieurs tests, j’ai obtenu mon premier « verre bullé » ! Je dois faire encore quelques tests avant de travailler sur une échelle plus grande, mais cela me confirme que le four et mes outils sont bons. Je viens de recevoir mon broyeur/mixeur de course. Il est très efficace, il broie en poudre une bouteille de bière en moins de 30 secondes ! Une fois que j’ai ma recette parfaite ainsi que les bonnes matières, je pourrai commencer à faire des objets plus gros.

J’ai rencontré Aurélien Lepetit à ISO qui m’a donné le contact de Marie De Bruyn. Elle gère le deuxième studio de verre de Van Tetterode qui est bien plus proche d’ISO. Elle participe d’ailleurs à une exposition s’intitulant State of Transparency auquel je vais assister dans Amsterdam.

Les différents acteurs de la résidence à Amsterdam travaillent pour obtenir un éventuel espace d’exposition à la prochaine Dutch Design Week à Eindhoven, évènement qui me tient vraiment à cœur.
Demain, je vais à Rotterdam pour assister à des conférences et au vernissage de l’exposition Neuhaus au Het Nieuwe Instituut. Des amis de la Rietveld Academy d’Amsterdam y exposent.

Vendredi prochain, je vais assister aux pitchs de projets pour le Creathon organisé par What Design Can Do dans le cadre du programme Paris-Amsterdam Rendez-Vous. 

La pastille de gauche n’a pas bullé contrairement à celle de droite.
Le verre a bullé grace à un verre blanc de bocal alimentaire et à une poudre de CaCO3 (substance plus présente dans une coquille Saint Jacques que dans une huître finalement).

Lien vers une vidéo de 30 secondes du mixeur/broyeur de verre : https://youtu.be/PXky1W_RpR0


Semaine 3

J’ai assisté au Creathon à l’hôtel de ville vendredi dernier et les projets étaient inventifs et bien définis. Ensuite, nous sommes allés prendre un verre à l’emblématique lieu de design Droog, où j’ai rencontré Ingrid Van Der Wacht, une actrice clé de la Ducth Design Week à Eindhoven.

Malheureusement, les huîtres recyclées au restaurant Mossel & Gin ne réagissent pas très bien avec le verre. J’ai fait des tests avec des coquilles d’œufs, et ça marche beaucoup mieux. J’en ai récupéré à la crêperie Cocotte dans le cœur d’Amsterdam et j’en aurai plus à la boulangerie Van der Heijden.

Demain, je recevrai mes moules en acier inoxydable pour fabriquer des prototypes de tuiles murales. Mon voisin d’atelier, Barnaby Monk, m’a donné l’idée de mettre un échantillon dans une matériauthèque consultés par des architectes de la ville. J’ai été inspiré par les pavés en brique d’Amsterdam pour leur aspect symbolique et leurs nuances de couleurs intéressantes. J’ai hâte de partager avec vous les résultats.

La crêperie Cocotte

Lavage de coquilles d’huitre
Les coquilles d’œufs fonctionnent pour faire mousser le verre. Aussi, elles sont plus légères pour le transport et plus faciles à nettoyer que les huîtres
Croquis inspiré par les pavés Amstellodamois

Recherches de pavages sur le logiciel de modélisation 3D Rhinoceros
Rendu 3D

Semaine 4

J’ai réussi à fabriquer des prototypes de tuiles murales. J’expérimente avec les minéraux pour explorer différentes options de couleur. Une fois que j’aurai la bonne palette de couleurs, je voudrais passer à une échelle supérieure pour pouvoir accrocher au moins 24 tuiles (comme sur mon rendu 3D) sur une planche peinte que je peux ensuite accrocher sur n’importe quel mur. Par souci financier, je doute de pouvoir obtenir beaucoup plus de tuiles,
de pouvoir travailler avec la souffleuse de verre Marie De Bruyn, ainsi que de pouvoir fabriquer des lampes suspendues.

Demain, je recevrai mes moules en acier inoxydable.


Semaine 5

J’ai eu une nouvelle semaine chargée en production. J’ai fabriqué des lampes en plus et j’ai enfin une série de cinq lampes.

View this post on Instagram

Lampe en mousse de verre faite à partir de verre recyclé et de coquilles d’œuf récupérées dans des restaurants d’Amsterdam. Le verre est broyé en poudre et mélangé à l’œuf qui fait mousser le verre à 860°, un peu comme la levure dans le pain. _____________________ Glass foam lamp from recycled glass and egg shells collected from restaurants in Amsterdam. The glass is grounded into powder and mixed with the egg shells which make the glass foam at 860°, a little bit like yeast in bread. #parisamsterdamrendezvous #lamp #lampe #recycled #glass #verre #light #lumière #bread #pain #ateliersdeparis #isoamsterdam #wowamsterdam #amsterdam #iamsterdam #amsterdamfondvoordekunst #cityofamsterdam #villedeparis #institutfrancais @if_officiel @institutfrancais_paysbas #design #designscience #designer @design @stevenakoun

A post shared by Les Ateliers de Paris (@ateliersdeparis) on

J’ai rencontré Jolene Ong, curatrice de l’exposition du 3 Deal Package d’AFK à VondelCS. Elle a apprécié mon travail et a eu de nombreuses idées pour le présenter clairement au public et pour le faire résonner avec l’espace. 

Aujourd’hui, je suis à Contact, un studio/atelier et un Maker space très proche d’ISO. Jan Gert m’a fait faire un tour, c’est très vivant et propre. J’utilise leur machine laser pour graver des lames en verre de microscope afin de réaliser des cartes de visite. Elles rendent bien, mais je n’en ai que 20, ce sera donc un défi de les donner aux bonnes personnes. 


Semaine 6

AFK a gracieusement financé mon exposition à Yksi à Eindhoven pour la Dutch Design Week de 2019 et j’en suis profondément reconnaissant. C’est passionnant car cela signifie que mes aventures franco-néerlandaises sont loin d’être terminées.

J’ai assez de tuiles en mousse de verre pour faire un panneau acoustique. Elles collent très bien au mur avec de la Patafix et je peux les bouger à ma guise.

Dimanche, j’ai été invité à un événement à Dordrecht appelé The Glass Delusion. C’était intéressant même si tout était en néerlandais. J’ai pu y présenter certains de mes travaux et j’ai rencontré une personne de la Society of Arts d’Amsterdam, une institution qui mêle art et science.

Cette semaine, je travaille sur la construction de socles pour l’exposition au Vondel CS qui aura lieu le 31 août. Demain, je vais rejoindre la commissaire d’exposition Jolene Ong pour voir ma salle et prendre des mesures.


Semaine 7

Je suis heureux de vous informer que mon projet de résidence a été approuvé pour la Dutch Design Week de 2019. Maintenant, je dois trouver un lieu d’exposition. J’ai demandé à Ingrid Van Der Wacht des suggestions et elle m’a donné le contact de Leonne Cuppen. Leonne est la curatrice pour l’ambassade du design durable cette année (http://worlddesignevent.nl/about/). Le lieu qu’elle propose se trouve au van Berlo sur Strijp T et dans l’espace d’Yksi Expo. Ce lieu convient parfaitement à mon projet car il s’adresse aux designers et aux industries qui collaborent avec de nouveaux matériaux et expérimentations. Voici un lien vers le site de Yksi Expo avec une vidéo du DDW de l’année dernière: http://www.yksiexpo.nl/ddw-2018.html. Cette année, ils attendent entre 35 000 et 40 000 visiteurs.

Les espaces disponibles vont de 800 € à 2600 € et je suis intéressé par un espace de 800 €, 1,5 x 3,2m bien situé à côté de l’entrée et du podium. J’ai demandé à Amsterdams Fonds voor de Kunst et aux acteurs de la ville d’Amsterdam s’il était possible de trouver des fonds pour m’aider avec ce coût. 

En ce qui concerne ma production, j’ai fabriqué une autre lampe suspendue. Voici une vidéo d’une minute du processus de fabrication : https://youtu.be/0XrhJ79t7pk

J’ai également créé une série d’assemblages à partir de mes échecs et autres chutes. 

Cet après-midi, je vais flamber des mousses pour créer des tests de verre fondu (et des lampes?).

Cette semaine, j’espère travailler dans l’atelier de verre de Van Tetterode pour fabriquer des vases en verre soufflé de mousse de verre.

Assemblages

Semaine 8

Ces derniers jours, une équipe de tournage d’Iamsterdam a filmé mon process de fabrication et les lieux clés de la résidence. Le but est de promouvoir le programme Paris-Amsterdam Rendez-vous et certains lieux culturels de la ville tout en présentant mon travail. C’était très intéressant et je pense que la vidéo va bien rendre. Je vous transmettrai le lien dès que possible. 

Les 1 ans d’ISO ont eu lieu le week-end dernier et le publique était invité pour découvrir le travail des artistes et designers grâce à une journée « Open ateliers ». Pas mal de personnes étaient très intéressées par mon travail sur la mousse de verre et j’ai échangé des contacts. Une dame a proposé de m’inviter à parler lors d’une journée de conférence/exposition sur le verre à coté de Rotterdam. J’attends son retour. 

Interview dans mon studio à WOW
Plans de mon studio à ISO

Semaine 9

J’ai fabriqué des lampes en plus et j’ai enfin une série de cinq lampes.
J’ai rencontré Jolene Ong, curatrice de l’exposition du 3 Deal Package d’AFK à VondelCS. Elle a apprécié mon travail et a eu de nombreuses idées pour le présenter clairement au public et pour le faire résonner avec l’espace.
Aujourd’hui, je suis à Contact, un studio/atelier et un Maker Space très proche d’ISO. Jan Gert m’a fait visiter, c’est très vivant et propre. J’utilise leur machine laser pour graver des lames en verre de microscope afin de réaliser des cartes de visite.

Elles rendent bien, mais je n’en ai que 20, ce sera donc un défi de les donner aux bonnes personnes.

Steven Akoun

Une de mes dernières lampes suspendues.

Steven Akoun

Le Maker Space de Contact.

Steven Akoun

Une carte de visite gravée sur une lame de microscope.


Semaine 10

AFK a gracieusement financé mon exposition à Yksi à Eindhoven pour la Dutch Design Week de 2019 et j’en suis profondément reconnaissant.
C’est passionnant, car cela signifie que mes aventures franco-néerlandaises sont loin d’être terminées.

J’ai assez de tuiles en mousse de verre pour faire un panneau acoustique. Elles collent très bien au mur avec de la Patafix et je peux les bouger à ma guise.

Dimanche, j’ai été invité à un événement à Dordrecht appelé The Glass Delusion. C’était intéressant même si tout était en néerlandais. J’ai pu y présenter certains de mes travaux et j’ai rencontré une personne de la Society of Arts d’Amsterdam, une institution qui mêle art et science.

Cette semaine, je travaille sur la construction de socles pour l’exposition au Vondel CS qui aura lieu le 31 août. Demain, je vais rejoindre la commissaire d’exposition Jolene Ong pour voir ma salle et prendre des mesures.

Steven Akoun

Steven Akoun

Tuiles acoustiques.

Steven Akoun

Dortyart est une ancienne usine transformée en atelier et lieu d’exposition.


Semaine 11

À part sauter dans les canaux d’Amsterdam pour me rafraîchir de la canicule, voici ce que j’ai fait la semaine dernière :

Réunion avec Jolene Ong (conservatrice du show de fin d’année du 3 Package Deal d’AFK) à VondelCS pour choisir une salle d’exposition et prendre des mesures. Nous avons parlé de détails visuels et techniques et je pense que ça devrait rendre plutôt bien. Je fabrique des socles et une structure pour tenir mes lampes, car il est interdit de percer les murs du bâtiment, vieux de 138 ans.

Je commence à ranger mes affaires. C’est triste, car ce sont mes derniers moments à Amsterdam, mais j’ai réalisé beaucoup de choses et j’ai rencontré tant de gens merveilleux ! Je tiens à tous vous remercier pour votre soutien dans cette fantastique aventure. C’était un rêve ! Le projet continuera à se développer et à refléter la culture d’Art et de Design de Paris et d’Amsterdam (et d’Eindhoven).


Conclusion

Un de mes objectifs de fin de résidence était d’exposer à la Dutch Design Week 2019. Cette géante fête du design dans la ville d’Eindhoven me tenait vraiment à coeur. Mes différentes visites lors de mes études ont été une profonde source d’inspiration notamment pour la qualité de ses projets autour de la matière ainsi que ses travaux de design fiction toujours plus surprenants. Mon exposition s’est rendu possible grâce à Araf Ahmadali, Ingrid van der Wacht et Leonne Cuppen qui m’ont guidé vers Yksi Expo, un espace d’exposition mêlant designer et entreprises plus inventives les unes que les autres.

Les Ateliers de Paris ont généreusement pris en charge les coûts de participation, de transport et de scénographie. Résultat : la semaine fut un grand succès ! J’ai obtenu l’intérêt d’une trentaine de contacts dans l’architecture, l’exposition, l’industrie du bâtiment, la recherche et dans le design d’intérieur. J’ai rencontré pas mal de personnes intéressantes y compris Samuel Rémy, ce qui m’a valu une place dans son makerspace/atelier Villette Makerz situé dans le parc de la Villette à Paris.

Je souhaite vivement aux prochain(e)s résident(e)s designers de vivre une expérience aussi complète et enrichissante que la mienne. Éventuellement, avec un contrat dès le début qui présente clairement les questions de budgets et d’accord avec les différentes parties, ce qui a manqué lors de mon début de résidence.

Après trois mois d’expérimentations, de production, de rencontres et de fêtes, je suis rentré à Paris avec un pied dans l’univers du design contemporain.
Je pense que les contacts dans les différentes institutions culturelles et écoles de design de Hollande ainsi que le suivi ininterrompu des Ateliers de Paris sont un formidable tremplin pour ma carrière de designer. Cette expérience m’a donné les outils pour développer mon projet et a été un agent déclencheur pour mes recherches et collaborations à venir.


Remerciements

Je tiens à remercier chaleureusement l’équipe des Ateliers de Paris pour leur soutien, leurs retours et leur suivi continu. Merci à Françoise Seince, Pierre Sliosberg, Samuel Rémy et à l’ensemble du jury de l’appel à candidature de m’avoir sélectionné pour cette merveilleuse opportunité.

Je souligne le support amical et dévoué des acteurs de la ville d’Amsterdam et particulièrement à Annabelle Birnie, Araf Ahmadali, Dajo Bodisco et Florence Parrot. Leurs idées et mises en relations ont été cruciales dans le développement de mon projet.

Un grand merci à Manon Leblanc de m’avoir communiqué l’appel à candidature et pour ses réponses sincères à mes questions.
Merci à mes parents et à mes amis Pauline Rip et Jonas Hejduk pour leur accompagnement moral.


Télécharger la version PDF

En savoir plus sur le travail de Steven

En partenariat avec : la Ville d’Amsterdam, la Ville de Paris et l’Institut Français.