“Visa pour Amsterdam” – Le journal de Steven Akoun

Actualités > International, Les actualités du réseau


Steven Akoun, designer industriel/produits, est le lauréat du “Visa pour Amsterdam”. En résidence pour 3 mois dans la capitale hollandaise, il travaille sur le développement de techniques innovantes avec des matériaux upcyclés. Un de ses objectifs est de collaborer avec des acteurs d’Amsterdam pour créer des objets surprenants mais fonctionnels en mousse de verre avec 100% de ressources recyclées.

Découvrez les récits de son séjour à Amsterdam, au fil des semaines. Ses expériences et ses rencontres :


Semaine 1

La semaine dernière, j’ai rencontré Caroline Prisse du studio de verre Van Tetterode pour discuter de la possibilité de travailler avec elles pour augmenter ma production plus tard pendant la résidence. Les machines sont grandes et variées et ils possèdent un savoir-faire dans le soufflage de verre. Ils ont 100 ans cette année !

J’ai acheté un four relativement petit sur Marketplaats.nl (équivalent de leboncoin) pour faire quelques premiers tests. Il marche vraiment bien ! Par contre, mes premiers tests n’étaient pas concluants. Ma théorie est que les grains de verre ne sont pas assez fins. J’ai reçu un tamis plus fin et j’ai mis de nouveaux tests au four. Nous verrons les résultats demain… J’ai également commandé un broyeur qui peut pulvériser des pierres en poudre ! Je l’ai commandé d’un fournisseur en Chine pour 150€. En attendant de le recevoir, je dois continuer à broyer à la main !

J’ai contacté un restaurant de fruits de mer qui s’appelle Mossel & Gin et ils semblent enchantés de me laisser recycler des coquilles d’huîtres en tant qu’agent moussant pour le verre. C’est un peu plus difficile d’obtenir du verre du centre de recyclage, mais je travaille encore dessus et je réfléchis à des alternatives telles que les bars et les boites de nuit. Actuellement, je me balade à WOW et à ISO à la recherche de bouteilles et contenants en verre.

Les ateliers de verre Van Tetterode

 

leboncoin.fr

 

J’ai fabriqué un cadre en bois pour la nouvelle maille à tamis plus fine

Semaine 2

Après plusieurs tests, j’ai obtenu mon premier “verre bullé” ! Je dois faire encore quelques tests avant de travailler sur une échelle plus grande, mais cela me confirme que le four et mes outils sont bons. Je viens de recevoir mon broyeur/mixeur de course. Il est très efficace, il broie en poudre une bouteille de bière en moins de 30 secondes ! Une fois que j’ai ma recette parfaite ainsi que les bonnes matières, je pourrai commencer à faire des objets plus gros.

J’ai rencontré Aurélien Lepetit à ISO qui m’a donné le contact de Marie De Bruyn. Elle gère le deuxième studio de verre de Van Tetterode qui est bien plus proche d’ISO. Elle participe d’ailleurs à une exposition s’intitulant State of Transparency auquel je vais assister dans Amsterdam.

Les différents acteurs de la résidence à Amsterdam travaillent pour obtenir un éventuel espace d’exposition à la prochaine Dutch Design Week à Eindhoven, évènement qui me tient vraiment à cœur.
Demain, je vais à Rotterdam pour assister à des conférences et au vernissage de l’exposition Neuhaus au Het Nieuwe Instituut. Des amis de la Rietveld Academy d’Amsterdam y exposent.

Vendredi prochain, je vais assister aux pitchs de projets pour le Creathon organisé par What Design Can Do dans le cadre du programme Paris-Amsterdam Rendez-Vous. 

 

La pastille de gauche n’a pas bullé contrairement à celle de droite.

 

Le verre a bullé grace à un verre blanc de bocal alimentaire et à une poudre de CaCO3 (substance plus présente dans une coquille Saint Jacques que dans une huître finalement).

Lien vers une vidéo de 30 secondes du mixeur/broyeur de verre : https://youtu.be/PXky1W_RpR0


Semaine 3

J’ai assisté au Creathon à l’hôtel de ville vendredi dernier et les projets étaient inventifs et bien définis. Ensuite, nous sommes allés prendre un verre à l’emblématique lieu de design Droog, où j’ai rencontré Ingrid Van Der Wacht, une actrice clé de la Ducth Design Week à Eindhoven.

Malheureusement, les huîtres recyclées au restaurant Mossel & Gin ne réagissent pas très bien avec le verre. J’ai fait des tests avec des coquilles d’œufs, et ça marche beaucoup mieux. J’en ai récupéré à la crêperie Cocotte dans le cœur d’Amsterdam et j’en aurai plus à la boulangerie Van der Heijden.

Demain, je recevrai mes moules en acier inoxydable pour fabriquer des prototypes de tuiles murales. Mon voisin d’atelier, Barnaby Monk, m’a donné l’idée de mettre un échantillon dans une matériauthèque consultés par des architectes de la ville. J’ai été inspiré par les pavés en brique d’Amsterdam pour leur aspect symbolique et leurs nuances de couleurs intéressantes. J’ai hâte de partager avec vous les résultats.

La crêperie Cocotte

 

Lavage de coquilles d’huitre

 

Les coquilles d’œufs fonctionnent pour faire mousser le verre. Aussi, elles sont plus légères pour le transport et plus faciles à nettoyer que les huîtres
Croquis inspiré par les pavés Amstellodamois

Recherches de pavages sur le logiciel de modélisation 3D Rhinoceros

 

 

Rendu 3D

En savoir plus sur le travail de Steven

 

En partenariat avec : la Ville d’Amsterdam, la Ville de Paris et l’Institut Français.